3 jour à Kreuzberg

2010-08-27-02h43m-2.jpg

Où dormir ?

« Die Fabrik«  (Schlesische Straße 18 10997 Berlin), dans le quartier Berlin-Kreuzberg, est une ancienne usine de téléphones de la fin 19ème siècle réaménagée en hôtel. L’ambiance y est chaleureuse et conviviale, ils ont judicieusement débarrassé les chambres de la télévision et du téléphone et mis un wifi en accès libre dans le salon commun. Salles de bain communes spacieuses et propres.

Où boire un verre (voire pleins de cocktails) ?

2010-08-26-21h07m-2.jpg

« Cake«  (Schlesische Straße 32, juste en face de l’hôtel « Die Fabrik ») Cocktailbar. C’est un petit bar très cosy, avec de vieux canapés bien confortables, la lumière tamisée et la déco est fun aussi avec de chouettes dessins sur les murs. Pas chers, les cocktails sont délicieux et généreux (4,50€ avant 21h…)… idéal pour se poser en rentrant de balade.

Berlin : cake club (32 oranienstrasse, U kottbusser tor)

« Cake club » (32 oranienstrasse, U kottbusser tor), 2€ l’entrée si le DJ est en train de mixé, 7 euros par cocktail en soirée, l’ambiance est retro, jazzy, la lumière tamisée, un coin aménagé pour danser, la musique était très bien (rétro-électro mais surtout pas de disco).

Club des visionare

« Club der visionäre » (Am Flutgraben  1, 12435 BERLIN), pas loin de l’hôtel, une grande terrasse sur un des bras du fleuve, avec des plantes, des spots, un DJ et de la musique électro, du monde mais toujours de la place… en été c’était trop cool, mais en hiver, je ne sais pas ce que ça peut donner…

Où voir les trucs ?

TIm Roeloffs

« Das Kunsthaus Tacheles«  la « maison d’art », (oranienburger strasse 52), un squat dans un grand immeuble, l’intérieur est entièrement taggé, et les artistes qui y habitent présentent leurs oeuvres dans la cour, la cage d’escalier, le jardin… Il faut vraiment entrer et monter l’escalier, tout est ouvert et fait exprès. Ce que nous avons aimé le plus, Tim Roeloffs, au 3e étage.

« Mauer Museum at Checkpoint Charlie« , (Friedrichstrasse 43-45), 12,50€, il les vaut car très complet et intéressant sur l’histoire du mur et des gens qui on tenté de fuir l’Allemagne de l’est.

La falsification de passeports était répréhensible, mais les passeports de fantaisie étaient tolérés : passeport des Nations Unies, qui n’existe pas, passeport portant la mention Confédération diplomatique au lieu de Corps diplomatique…

2010-08-26-14h33m-5.jpg

East side gallery, (1,3 km de mur le long de la Mühlenstrasse), on se promène le long du mur graffité par des artistes contemporains.

2010-08-26-18h00m-3.jpg

Les classiques Brandenburgertor et Reichstag avec sa coupole de verre en spirale, à l’intérieur

Où manger ?

Le restaurant indien Amar, (Falckensteinstr. 44, Berlin) dans la rue de l’hôtel, très agréable, charmant, bonne nourriture, bons cocktails, les plats sont dans les 7/8 euros !

Laisser un commentaire

information

Cet article à été rédiger le 24 Oct 2010, et est publié dans Bar, Voyage.

commentaires

articles récents

« Le vrai reportage gonzo exige le talent d'un maître journaliste, l'oeil d'un photographe artiste et les couilles en bronze d'un acteur. »
décembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031